L'artisanat devient art, Hiro Ou Wen

Noblesse de la nacre

Qui n’a jamais admiré la parure de tête des miss Tahiti ? Qui ne s’est jamais extasié devant une parure de cou ou un collier en nacre taillée et polie ? Quand on hésite à qualifier un bijou d’œuvre d’art, alors Hiro et Orama Ou Wen ne sont jamais bien loin.

L’adresse est discrète, sur la route de ceinture de Punaauia, non loin de la Punaruu.

Quand on pénètre dans l’atelier, on est saisi par cette atmosphère un peu irréelle. Une fine poussière de nacre patine les meubles, tandis qu’un souffle quasi ininterrompu des machines à graver et à polir résonne dans tout le jardin.


Sur la table du fond, royaume de Hiro, une grande table expose des dizaines de coquilles de nacre, parmi les plus belles au monde, épaisses et brillantes de vie. Des dessins sont habillés de nacres prédécoupées, où les bijoux prennent forme.


Il est frappant de constater combien ces créations ont quelque chose, non pas de plus, mais de vrai.


Il faut sans doute chercher dans le passé de Hiro, formé en restauration dans les ateliers du Louvre à Paris puis assistant conservateur au Musée de Tahiti et des îles durant dix-sept années.


Pourtant, Hiro ne se considère pas comme un artiste. Plutôt un artisan.

Une humilité qu’il met au service de ses bijoux. L’homme, à la disposition de la nacre, peut ainsi plus facilement en dévoiler l’âme. Ainsi ses œuvres racontent-elles l’histoire du glorieux passé des conquérants du plus grand océan du monde. La nacre, reflet de la lumière du monde des vivants et de l’au-delà, dit cette histoire. Hiro Ou Wen sait la transcrire dans ses bijoux, qui deviennent des œuvres à part entière. Orama apporte son regard de femme, de nouveaux designs, tout en restant intraitable sur les finitions et, surtout, sur la facilité à porter les réalisations.



Ces bijoux, on les admire dans le showroom, aménagé à l’étage du marché de Papeete. Qu’elles soient fines ou plus imposantes, la grande majorité des éléments gravés des parures sont articulés, afin d’assurer autour de votre poignet ou de votre cou un confort apprécié. Les formes s’imbriquent, s’enlacent ou se croisent, jeux de reflets et de matière. Les tiki rieurs jouent des vagues qui franchissent des monts de nacre, les perles pendent comme des fruits défendus, l’écume d’un lagon imaginaire entraîne les formes dans un ballet de volutes gravées...

Vous l’aurez saisi, acquérir une parure de nacre Hiro Ou Wen est sans doute la plus belle façon de posséder un petit morceau de la Polynésie et de son histoire.

Contact :

Tél. (+689) 87 72 40 00

Boutique à l'étage du marché de Papeete. Facebook : Te Tavake Création

Mail : oramaouwen@gmail.com

BP 380 397 Punaauia Tahiti