Joy & Miss Tahiti

De coulisses en bijoux

Source : Texte : Patrick Seurot - Photos : © TeikiDev


« Joy. Vous rendre unique ». Ce n’est pas qu’un slogan marketing, mais un ressenti. Une volonté. Et quand vous connaissez la créatrice, Titaua, vous pensez même à un acte de foi. Retenue une nouvelle fois pour créer l’ensemble des parures de l’élection Miss Tahiti 2020, cette créatrice en vogue est animée du même enthousiasme que pour ses propres collections.

Pas une perle n’est choisie, puis chorégraphiée sur le bijou créé sans avoir au préalable été choyée, conservée plusieurs années parfois, avant d’être élue.


Titaua s’inscrit finalement comme une héritière de la longue lignée de bijoutiers qui, contre vents et marée, ont toujours donné à la perle de Tahiti un écrin à sa juste mesure : celle d’une gemme dont chaque perle est unique et qui raconte l’histoire de son lagon.

Quand vous passez au showroom Joy, tendez les yeux comme on tendrait l’oreille :

au-delà du bijou qui vous séduit, des couleurs et de la forme des perles, de leur brillance et de leur pureté, c’est un miroir de l’âme du lagon où elles sont nées que vous admirez. C’est sans doute pour cela que Joy est l’enseigne qui fut choisie en 2019 pour créer les parures des 9 candidates à l’élection de Miss Tahiti.

Rendre les miss toujours plus belles Après le succès rencontré, un partenariat a été scellé entre Miss Tahiti et Joy. Sa fondatrice, Titaua Mollard-Kinnander, a commencé en février 2020 à réfléchir aux parures de la soirée de gala et du soir de l’élection, où 10 miss convoiteront le titre de Miss Tahiti 2020.


Pour les photos de présentation des candidates qui ont lieu mi-avril, comme pour la première conférence de presse, le choix des parures se fait avec le comité Miss Tahiti, à partir des collections disponibles au showroom.


Puis le dessin des collections et parures Miss Tahiti débute quelques semaines avant l’élection. Ainsi pour Miss Tahiti 2020, Joy doit-elle être prête pour la soirée de gala du 30 mai et bien sûr la soirée de l’élection du 26 juin, où elle pare également les membres du jury et les officiels de l’élection.

À l’heure où nous mettions sous presse, le thème et le nom du (ou de la) styliste étaient encore confidentiels et Titaua attendait les premiers croquis des tenues pour commencer à dessiner les parures des soirées, très différentes.


En effet, le Gala Miss Tahiti permet de présenter les candidates au grand public, avec une grande liberté de parures, une certaine richesse de matières nobles pour mettre chaque candidate en valeur.


C’est aussi une présentation au grand public de son travail :

bijoux légers ou plus complexes, toujours visuels, se succèdent pour le plaisir des yeux, avec un choix de matériaux qui créent un mouvement et des scintillements photogéniques.


60 ans de miss Tahiti

Pour le soir de l’élection en revanche prime l’égalité la plus parfaite : chaque candidate est ainsi mise en valeur avec les mêmes tenues et parures que chaque autre miss, et seules les perles sont autorisées (même si, c’est évident, on ne parle pas que de colliers de perles).


Les seules différences peuvent provenir de leurs nuances. Ce sont des créations d’une certaine complexité, à multiplier par le nombre de passages qui sont confiés à la créatrice. À partir des croquis de la styliste, en fonction des coloris, des tissus, du thème général retenu et, cette année particulièrement, d’un événement d’importance – les 60 ans de Miss Tahiti –, le travail est différent.


Pour chaque bijou, à chaque passage des candidates, tout est travaillé dans les moindres détails, sans oublier deux principes fondamentaux : que les miss soient mises en valeur, et que le bijou conserve l’esprit Joy. Enfin, bien sûr, qu’il plaise puisqu’il pourra être vendu. Le souffle de la perle Pour ce travail qui demande une belle énergie de création, Titaua préfère le calme du matin ou la sérénité du soir. C’est dans son atelier que s’expriment à la fois la beauté féminine, la perle et la culture tahitienne.


Titaua commence par poser les contours du bijou, via un croquis qui l’aide à fixer les différents éléments sur papier : là, une chaine Rolo, une perle de Mangareva, quelques keshi de Takume, reliés entre eux par un anneau en argent rhodié. L’ensemble joue de la lumière, tandis que les pampilles apportent leur équilibre.


Certaines perles cerclées se retrouvent sur un bracelet, les keshi ornent une bague, les perles rondes cascadent sur un collier : c’est sauvage, nuancé et élégant.


La composition est admirable, elle sera ainsi montée.


Avant de tracerles bases de la parure suivante, Titaua prend le temps d’écouter le souffle de la nuit ou les soupirs de l’aube. Rien ne peut être fait dans l’urgence. Elle écoute les perles aussi, qui confient les caresses de l’océan, la fraîcheur du lagon ou l’immensité des ciels pa’umotu. Car une perle peut souffler la forme d’un bijou à sa créatrice. Chez Joy, c’est une partie du secret.





CONTACT

Tous les renseignements concernant l’événement Miss Tahiti sont disponibles sur le site : www.misstahiti.com


SHOWROOM JOY : Papeete, Immeuble James Norman Hall, 2e étage Tél. + (689) 40 42 34 23

FB JOYbyTMK Website : www.joybytmk.com